Qu'est-ce que la culture ?

· par Michael Ravedoni

Qu’est-ce que la culture ? C’est là une question très importante. En effet, de cette définition se construisent toutes les autres réflexions sur la connaissance, l’information et les communautés. Et donc, par extension, sur les bibliothèquesCar, souvenez-vous, les bibliothécaires ont comme mission d'améliorer la société en facilitant la création de connaissances, le partage de culture et la diffusion de ressources dans leurs communautés. Voir Qu'est ce qu'un bibliothécaire ?. Si pour beaucoup, la culture ne s’arrête qu’à l’Art, la musique, la littérature et (pourquoi pas) le cinéma, ce n’est pas le cas pour moi. La culture est un concept bien plus fondamental et bien moins élitiste. Venons-en tout de suite à la définition que je propose de retenir. Il s’agit de celle de l’Unesco .

La culture, dans son sens le plus large, est considérée comme l'ensemble des traits distinctifs, spirituels et matériels, intellectuels et affectifs, qui caractérisent une société ou un groupe social. Elle englobe, outre les arts et les lettres, les modes de vie, les droits fondamentaux de l'être humain, les systèmes de valeurs, les traditions et les croyances.

En d’autres termes, la culture est ce qui lie les individus, ce qui les connecte entre eux. Elle est ce pour quoi les individus partagent. La culture est donc très loin du sacro-saint triptyque Art-musique-littérature que certains se limitent à graver sur tous les frontons et les programmes des institutions culturelles. Il est temps de voir légèrement plus large !

À partir de là se pose une seconde question. Comment donc crée-t-on la culture ? Pour l’expliquer, je me suis inspiré de la pyramide DIKW (data-information-knowledge-wisdom) que je me suis permis de revisiter. Je propose la variante DISCC (donnée-information-savoir-connaissance-culture), construite à travers le prisme de la vision de David Lankes, qui me semble bien meilleure pour expliquer comment naît la culture au sein de notre société. L’explication se fait au travers d’un cheminement: de la données à la culture en passant par l’information, le savoir et la connaissance.

Infographie créée par Michael Ravedoni sou licence CC0.
  • Une donnée est une description élémentaire d’une réalité véhiculée à travers le langage. Elle est, par exemple une observation ou une mesure. [Exemple: 28° Celsius];

  • Une information est un ensemble organisé de données contextualisées qui véhiculent un message. Cela peut être un énoncé, un concept, un document. Lorsqu’il prend forme matériellement, ce message est généralement inscrit sur un support : une ressource textuelle, audiovisuelle, sonore ou iconographique. [Exemple: la température de l’air est de 28° Celsius à Berne en ce moment]. Plusieurs informations ou ressources de même nature, organisées de manière cohérente, forment des savoirs : la collection;

  • Le savoir est un ensemble organisé d’informations dans un domaine donné. On regroupe généralement ces informations sous le nom de collection pour former, en bibliothèque, un catalogue ou une base de données. [Exemple: le dataset contenant toutes les températures de l’air de Berne en 2018];

  • La connaissance est un savoir propre à chaque individu, intériorisé à travers le processus d’apprentissage . Dynamique, elle est intrinsèquement liée aux passions, aux croyances, à l’expertise et au parcours d’un individu. [Exemple: la comparaison des températures mesurées avec son propre ressenti, le souvenir du temps qu’il faisait lorsque l’on était enfant ou l’influence du Gulf Stream]. Une connaissance partagée devient culture;

  • La culture est alors l’ensemble des traits distinctifs communs que partagent un nombre donné d’individus à travers une communauté [Exemple: Les adeptes de la théorie selon laquelle le soleil et les courants marins ont une influence sur la température de l’air - les météorologues - les amateurs d’histoire géographique suisse].

Infographie créée par Michael Ravedoni sou licence CC-BY.

Nous sommes maintenant capables d’expliquer comment la culture — en passant de la donnée, à l’information, puis au savoir et à la connaissance — se forme au sein d’un groupe social. Tout comme la connaissance est l’ensemble des savoirs digérés et interprétés par un individu à la lumière de sa propre réalité, la culture est l’ensemble des connaissances que partage un groupe d’individus à la lumière de leur réalité commune. Dans la plupart des cas, lorsqu’une réalité commune est partagée par plusieurs individus, ils forment une communauté. Ainsi, les notions de culture et de communauté sont très proches.

Je propose de prendre la définition de la communauté suivante (Lankes, 2017 ; 2012, p. 75):

Une communauté est un groupe d'individus consciemment liés par au moins une variable.

Les variables sont par exemple, la localisation géographique, la langue, les coutumes, un mode de vie, une vision du monde, des intérêts communs ou des valeurs communes. En faisant le parallèle avec la définition de la culture donnée plus haut, nous pouvons alors affirmer qu’une communauté partage une culture commune.